Discodoris atromaculata
Doris maculée
(Bergh, 1880)
Dorididae
Opistobranches Nudibranches
*
Synonyme:  Peltodoris atromaculata

La coloration de la Doris maculée lui vaut également le nom de "Doris dalmatien". Son corps ovale est superficiellement coriace, ne laissant apparaître que les rhinophores sur l'avant et les branchies disposées autour de la cavité anale.

Alors que les branchies jouent classiquement leur rôle respiratoire, les deux rhinophores qui marquent le coté de la tête sont des organes sensoriels, ( rhino = nez, phore = porter). qui permettent à l'animal de détecter une approche, soit par l'odeur, soit par le déplacement de l'eau. 

Il est également évident que les Doris sont sensibles à la lumière et aux mouvements des formes environnantes. Placés dans un petit bassin, ils réagissent à toute approche, sans contact avec l'eau ni les parois.
A chaque alerte, l'animal rétracte les branchies et les rhinophores.

Ces Doris ne se nourrissent que d'éponges du genre "Petrosia", dont fait partie la Figue de mer "Petrosia ficiformis". On peut les rencontrer de 5 à 40 mètres de profondeur.

Doris dalmatien avec sa ponte. Des oeufs disposés en un ruban enroulé sur lui-même.
*
*
     Son pied musculeux lui sert de ventouse et assure le déplacement. L'adhérence est suffisante pour garantir le maintien au support, mais reste assez faible.