Pinna nobilis
Grande Nacre
Linnaeus, 1758
Pinnidae
Bivalves
*
Pouvant atteindre 1 mètre de haut, cet exceptionnel bivalve se tient le plus souvent à la verticale, la pointe de la charnière enracinée dan le substrat par le byssus. On la rencontre sur des fonds sablonneux au milieu d'herbiers de Posidonies.
Sa chair n'est pas comestible, et le fait qu'elle soit devenue très rare sur notre littoral est plutôt dû à des ramassages abusifs pour en faire des ornements ainsi qu'à une exposition aux filets, engins de traîne ou encore aux ancres des bateaux qui les arrachent de leur support.
Les zones protégées, ou réserves marines, peuvent favoriser le développement et le repeuplement d'espèces de ce genre. 

La Grande Nacre fait partie 
des espèces protégées

.
Une relation symbiotique "endocommensale" = endo (à l'intérieur), commensal (qui mange à la même table) unit P.nobilis à Pontoniapinnofilax, une petite Crevette (en bas à droite) ou le petit Crabe des Moules, Pinnotherespinnotheres..
.
Les jeunes individus ont la face externe des valves couverte de nombreuses écailles tuilées, ce qui génère souvent une confusion avec Pinna rudis dont les écailles sont plus espacées et beaucoup plus grosses.