Cratena peregrina
Hervia
(Gmelin, 1791)
Glaucidae
Opistobranches Nudibranches
*
Lorsque la température de l'eau dépasse régulièrement les 18°C (de juillet à octobre), les Hervia se montrent dès le premier mètre d'eau. Les rencontres se font le plus souvent contre des parois rocheuses où se trouvent des Hydraires du type Eudendrium dont elles se nourrissent. Leur présence est souvent très localisée, certains rochers leurs sont plus propices que d'autres et cela se vérifie d'une année sur l'autre. Les secteurs d'observation sont donc les côtes rocheuses ainsi que certaines constructions portuaires (spécimen du bas photographié au port de la Lave: tunnel du Rove). 
Leur taille adulte avoisine les 45 mm, le corps est blanc laiteux, les appendices qui forment 8 à 10 corolles sont teintés de rouge de brun et de bleu par des extensions des glandes intestinales. 
La tête, bien marquée, possède deux rhinophores probablement sensibles à la lumière et deux tentacules buccaux sensitifs pour détecter leur nourriture.
*